Fermer

Mot de passe oublié?

Veuillez indiquer votre adresse de courriel. Nous vous ferons parvenir votre mot de passe par courriel.

Home

Connaître votre ennemi.

Le soya peut être une culture particulièrement vulnérable, parfois confrontée à de nombreux ennemis – mauvaises herbes, maladies, insectes parasites. Contrairement aux herbicides et aux fongicides, les insecticides ne sont pas recommandés en traitements préventifs. Il est bien sûr toujours important d'identifier les ravageurs qui pourraient vous menacer et d'intervenir rapidement dès l'apparition du problème.

De minuscules adversaires. D'énormes problèmes.

Les insectes perceurs et suceurs comme les pucerons peuvent provoquer des pertes importantes dans le soya. Les insectes qui s'alimentent ou les maladies à vecteur qu'ils propagent sont souvent à l'origine des dommages aux cultures. Une infestation peut être difficile à détecter; c'est pourquoi il est important de demeurer vigilant pour protéger votre investissement.

Un autre problème embêtant : la résistance.

Pour compliquer encore les choses, des populations de ravageurs ont commencé à acquérir une résistance aux ingrédients actifs traditionnels. Par conséquent, il arrive que les producteurs doivent recourir à des applications plus fréquentes ou à des doses plus fortes pour obtenir des résultats acceptables.

Cibler les problèmes dans vos champs de soya.

Certains insecticides présentant une toxicité moindre peuvent permettre de cibler les interventions en profitant des légères différences biochimiques qui distinguent les insectes ravageurs des insectes bénéfiques. Et, bien que les risques de résistance ne puissent être totalement écartés, cette menace peut être repoussée longtemps par l'usage consciencieux de stratégies de gestion de la résistance.